Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Mise en beauté,  Organisation

Essais maquillage: Larmes de crocodile

Bonjour les futures mariées,

Pour mon article de ce jour, j’avais envie de vous raconter mon essai maquillage, qui comme vous avez pu le lire dans le titre, n’a pas été tout sec.

J’ai mis du temps à me décider pour ce qui concerne le maquillage pour le jour J. En effet, au départ, j’avais regardé autour de moi, quelle amie, proche pouvait me maquiller. Personne ! Donc, je me suis dit pourquoi pas le faire moi-même. Je me suis donc lancée dans la recherche d’idée, de tuto que je serais capable de faire. Après l’achat de matériel (toutes les excuses sont bonnes!!), je me lance dans quelques essais peu concluant.

A Manor, ils proposaient de se faire maquiller gratuitement, je me suis donc laissée faire le temps d’heure. Le résultat était beaucoup plus juste et joli. J’ai donc pris la décision d’investir un peu du budget dans une maquilleuse pro.

Mais voilà, il fallait la trouver. Après plusieurs appelle au secours sur les groupes Facebook dans lesquels je suis inscrite, on m’a conseillé Sabrina D’Angelo (Glamorous Hair Swiss). Ni une ni deux, je la contacte pour avoir plus de renseignement et surtout connaître ses tarifs. Elle me donne son prix (200.- pour le jour J + essai), avec les frais de déplacement inclus, ce qui n’est pas négligeable. En effet, une maquilleuse me demandait 15.- de frais de déplacement alors qu’elle était basée sur Genève, et devait venir à mon domicile, sur Genève. Tant dis que Sabrina, basée à Vevey, viendra à mon hôtel à Vevey. Le TOP du TOP.  De plus Sabrina est une personne très gentille, à l’écoute, qui a très bien cerné ce que je voulais.

Je prends donc rendez-vous pour mon essai le 17 mars à 10h.

J’arrive à mon rendez-vous un peu en retard (ce n’est pas dans mes habitudes), mais il y a eu des bouchons et la place de parc à trouver. Bref, une fois sur place, elle me pose des questions sur ce que je veux comme style de maquillage… et elle commence.

Le fond de teint est posé (ma peau est sèche, du coup elle boit), le fard à paupière également poser. Plus sombre, foncé, généreux que d’habitude, je mets quelques minutes à m’y faire. Mais cela me plaît beaucoup. Et là, il est temps de poser le mascara. Et c’est la cata, mon œil droit se met à piquer et à couler, puis le gauche. Rien ne les arrêtent!

On va au bout de l’essai, car ils nous ont laissé un moment de répit afin de terminer le maquillage. Mes yeux ne coulent plus, ils ont dû s’habituer, les impuretés ont dû finir par partir.

QUENENI !

A peine 10 minutes après avoir quitté le salon, mes yeux se remettent à piquer et à couler, c’est insupportable. Impossible de les garder trop longtemps ouverts.

Je décide donc d’enlever un peu du maquillage, histoire de me soulager un peu. Rien n’y fait. Du coup, je prends la décision de tout enlever, du moins ce que je peux sans démaquillant. J’appelle Sabrina, lui explique. Elle me propose de passer après pour qu’elle me démaquille.

Une fois démaquillées, je revis. Mes yeux me pique moins. Et plus passe le reste de la journée, plus je me sens bien.

Sabrina me propose gentiment un nouvel essai gratuit et je prendrais mon propre mascara, et elle utilisera une autre maque de fard. Bien sûr, malheureusement, avec tout ça, je n’ai pas pu d’admirer, ni prendre de photos.

Après toutes ces péripéties, j’espère que lors du prochain essai (31 mars), tout se passera au top.

Le second essai a été top. Très contente du résultat. Le maquillage a très bien tenu, mes yeux n’ont pas coulés (j’ai pris mon mascara) et le rouge à lèvre n’a pas bouger malgré les repas pris dans la journée.

Et vous, vous est-il arrivé des drôles de choses ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :