Salons du Mariage : Faut-il y aller ?

salon-du-mariage31

En Suisse Romande, il existe deux salons du mariage, à ma connaissance. Celui de Genève, début novembre et celui de Lausanne mi janvier.

Pour ma part, j’ai souhaité aller au deux. D’une part parce qu’ils ne sont pas organisés par le même organisme, que les exposants ne sont pas, forcément, les mêmes et surtout parce que j’en avais envie.

GENÈVE : http://www.salon-mariage.ch/

Organisé par le magazine semarier.ch, il se déroule dans le Bâtiment des Forces Motrices (BFM), début novembre. Une cinquantaine d’exposants vous propose leurs services. Possibilité, en faisant la demande sur leur site, d’obtenir un bon de réduction pour deux entrées. Le prix initial est de 15.- par personne.

J’ai beaucoup apprécié ma rencontre avec les différents prestataires présents. Ils ne se jettent pas sur nous, en chasse de nouveaux clients. Répondent volontiers à nos questions, apprécient la discussion. Je n’ai ressenti aucune pression, à aucun moment, on nous a forcé à acheter leur prestation, ou à prendre rendez-vous avec eux. Nous avons également été voir le défilé qui avait un air d’Italie. Sur de belles chansons, les mannequins ont défilés dans de magnifiques robes et costumes, ont dansé et même chanté. Un très beau spectacle, qui fait rêver.

LAUSANNE : https://salon-mariage-lausanne.ch/

Organisé par le magazine mariage.ch, il se déroule au Palais Beaulieu à Lausanne. Premier petit couac à l’arrivée, ils ne prennent pas la carte pour le paiement de l’entrée. Nous avons donc été à la recherche d’un bancomat pas loin bien que caché. Environ 90 exposants vous déroulent le tapis rouge, afin de vous aider dans l’organisation de votre mariage. Comme pour Genève, nous n’avons ressenti aucune pression, surtout que là, nous avions tous les prestataires. Nous les sentions déçus, mais content pour nous. Nous avions voulu manger sur place et ainsi goûter les plats proposés par le traiteur Eldora, mais malheureusement, il n’y avait plus de place assise. J’ai trouvé dommage que les exposants s’y installent.

Nous y sommes allés entre deux défilés, de ce fait, nous ne sommes pas restés pour le voir.

CONCLUSION :

Allez-y ! Même si vous avez déjà tous vos prestataires, que votre mariage est pratiquement bouclé, allez y faire un tour. C’est un moment agréable, ou les rencontres sont propices. Un bon moment de partage avec des professionnels qui ne manqueront pas de vous conseiller.

{Mode} Quelle robe choisir ?

robe mariée

Nous y voilà (ou presque!). Samedi 22 juillet, je vais faire mes premiers essayages de robe de mariée.

J’ai flashé sur deux robes que le magasin propose, j’espère pouvoir les essayer.

Depuis que je suis toute petite, je n’ai qu’un souhait, que ma maman, qui est couturière, me fasse ma robe. Le rêve va pouvoir se réaliser. Dans ce cas, me dire-vous pourquoi les essayages. Pour la simple et bonne raison que je veux savoir ce qui me va, mais surtout ce qui ne me va pas. En effet, si je demande à ma maman un style de robe et qu’au final il ne me va absolument pas, j’aurais l’air bien bête.

Mais voilà c’est difficile de dire aux vendeuses que je ne viens que faire les essayage, que jamais je n’achèterais ma robe chez elles. Donc, je me tais. Peut-être que vous trouverez ma démarche un peu trop malhonnête, mais j’en ai pas trouvée d’autres. De plus certains magasins vous facture les essayages.

Quelle robe je souhaite ?

Je suis petite (156cm) et je ne souhaite pas avoir l’air encore plus petite. J’ai donc opté pour une robe courte devant. Mais je tiens à avoir un peu de magie dans ma robe, donc elle sera longue derrière. Pour la couleur, j’ai remarqué que le blanc ne m’allait pas au teint, je vais donc choisir l’ivoire qui met bien mes tâches de rousseurs en avant et me rend plus lumineuse.

En ce qui concerne le tissu, je ne sais pas encore vraiment. Je souhaite qu’elle soit fluide afin que je puisse bouger facilement. De la dentelle, certainement, pour le haut.

 

Quelle style de robe pour ma morphologie ?

Je suis ce qu’on appelle un « A », j’ai les épaules moins large que le bassin. D’après les informations que j’ai trouvée les styles de robe qui pourraient m’aller sont : Robe de bal – Robe trapèze – Robe empire. Et vous quelle est votre style de robe ?

N.B : Et voilà, les premiers essais se sont bien passés. Je suis beaucoup plus au clair avec le style de robes qui me va. Finalement, elle ne sera pas courte devant et longue derrière.

 

Le faire-part |Que mettre dedans ?

faire part

Les faire-part. Le point qui provoque des tonnes de questions.
Dois-je le faire moi ? Où puis-je le faire faire ? Que mettre dedans ? Petit, grand ? Quand l’envoyer ?

Des tas de questions qui nous font perdre la raison. Allez à ce qui vous correspond le mieux.

Dois-je le faire moi-même ?

Pour ma part, je voulais le faire moi-même. Mais au plus simple, j’ai donc ouvert Word, et j’ai fait plusieurs tests. Le faire-part a changé de décoration, de polices d’écriture de nombreuses fois, mais j’ai finalement fini par faire ce qui nous correspondait le mieux.

L’impression ? Je ne voulais pas galérer pour les imprimer, mais finalement, après quelques essais, j’ai opté pour le faire moi-même. Je n’ai plus qu’ à tester quelques papiers pour voir celui qui rendra le mieux.

On en fait une montagne, mais il n’est pas forcément compliqué de faire son faire-part, comme on en a envie. Prenez-le temps, essayer, réessayer. Vous finirez par trouver celui qui vous convient.

Pour celle qui sont plus manuelle que Wordesque, faites pareil, des essais, c’est comme ça que vous pourrez voir ce qu’il donnera. Mais n’oubliez pas, il vous en reste pas mal à faire une fois le premier de fait…

Une fois la décoration trouvée, il ne vous reste plus qu’a écrire votre texte. Là aussi, faites-en plusieurs, de plusieurs sortes. Vous finirez pas trouver LE texte.

N.B : Après avoir vu plusieurs faire-part fait main, je me suis décidée de le faire moi-même, sans passer par Word (sauf pour le texte) et voici le résultat :

Où le faire faire ?

Si vous les commandez sur internet, demandez un échantillon avant. Cela vous permettra de voir le rendu avant qu’ils ne soient trop tard. Quelques « endroits » où vous pourrez les faire faire :

Qu’est-ce qu’il faut écrire ?

Vous pouvez trouver sur internet quelques idées de texte pour vous inspirer. Mettez les informations importantes, comme qui vous êtes, pourquoi vous les invités, et quand, n’oubliez pas de préciser le thème si vous en avez un, et le délai de réponse.

Si vous avez des gens qui ne sont pas invités à la totalité des festivités et que vous manquez d’idées en voici quelques idées :

– Faite un FP identique pour tous, et ajoutez-y une carte invitation pour ceux qui sont invités à tout.

– Faites deux FP différents, 1 pour les invités au vin d’honneur et 1 pour les privilégiés.

Quand l’envoyer ?

Une fois, le faire part prêt (imprimer, fabriqué, reçu) quand l’envoyé aux invités est la question que je retrouve le plus souvent. Je me suis moi-même posée la question. Certains vous dirons 6 mois, d’autre un mois suffit. Pour ma part, je les enverrais deux mois avant 3 mois avant en leur laissant un mois pour répondre.  Qu’en pensez-vous ? 

Si vous avez d’autres idées, solutions n’hésitez pas à m’en faire part, je les noterais volontiers.

Et vous comment est le vôtre ?

Classeur | Organisation Mariage

organiseAprès quelques hésitations, je me suis décidée de me faire un classeur pour l’organisation de mon mariage.

Au départ, j’avais simplement un dossier dans lequel j’avais mis des fourres en plastique pour les différents papiers. Mais avec le temps, il devenait épais et pas très pratique.

Donc, comme j’adore l’organisation, le papier, les couleurs et tout ce qui se rapporte à la papeterie, je me suis lancée.

Je l’ai fait par catégorie :

1. Administration, le formulaire de demande de mariage, le planning J-12 mois, le planning Jour J

2. Budget, le budget et le listing des factures payées

3. Prestataires, la liste des prestataires que nous « utiliserons »

4. Invités, la liste provisoire, la liste définitive, et la liste des réponses.

5. Mariage Civil, les documents dont je devrais présenter à la Mairie.

5. Réception, les documents concernant l’hôtel, le budget repas, le menu.

6. Décoration, les idées de décoration de salle, de table.

7. Animations, les idées d’animations, les chansons.

8.  Robe et ses accessoires, les photos de robes, de bouquets trouvés sur internet, ainsi que les magasins où j’irais faire les essayages.

9. Mise en beauté, les idées de coiffures, de manucure…

10. Voyage de noce, tout ce qu’il faut pour partir

11. Autres petites choses, comme un exemplaire du faire-part, du menu, du livre d’or…

Je pense qu’il évoluera au fil des mois…

a1bc92_1542782873cc4872b73038551b059557-mv2

Cadeaux aux invités

cadeaux invits

Pour le cadeau des invités, nous sommes passés par plusieurs étapes, si je peux dire. Au départ, c’était clair, on en voulait pas. Généralement, c’est un budget assez conséquent, et ça fini généralement dans une vitrine à prendre la poussière quand ce n’est pas mangé sur place ou détruit avant le départ des invités.

Et puis après avoir assisté à un mariage, il y avait la traditionnelle bonbonnière, toute simple, et nous avons trouvé cela mignon. Et du coup, cela nous a fait revoir notre première idée. Mais j’ai tout de suite mis mon Hola ! Oui mais pas traditionnel, je veux quelque chose d’original et d’utile.

Et puis les idées ont fusé (merci Pinterest!!!)

Plusieurs idées m’ont tout de suite parlés.
La petite bouteille de Limoncello, la petite bouteille d’huile d’olive, les petites fioles de poivre rose, et le gobelet personnalisé.

Mais la raison a été plus forte, même si nous prenions quelque chose d’originale et d’utile, il n’est pas certain que les invités pensent à le prendre, l’utilise plus tard.

De ce fait, nous avons décidé de ne pas en faire comme nous l’avions pensé au départ. Nous préférons mettre l’argent qui aurait servi à les payer dans autres choses.

Il se peut que nous ayons des remarques lors du mariage, mais c’est notre choix. Et juste entre nous, c’est pas le cadeau qui fait que nous nous souvenons du mariage d’un couple… non ?

Et vous ? Avez-vous fait des cadeaux aux invités ? Lequel ?

Le choix du Photographe

photo

Ca y est ! Après des semaines de recherches, de doutes, nous avons enfin trouver LE photographe.

On ne se l’imagine pas quand on se lance dans l’organisation de son mariage qu’il serait si difficile, compliqué de trouver le bon photographe. C’est quand même lui qui mettra en boite pour l’éternité les souvenirs du plus beau jour de notre vie… Alors imaginez-vous si les photos ne sont pas cadrées et floues ?!? La catastrophe.

J’en avais repéré plusieurs tout au long des semaines précédentes, demandés des devis. Et franchement, il y a de tous les prix, pour tous les styles.

Parmi tous les devis reçus, une agence était sortie du lot. Non pas par ces photos originales (même si elles sont magnifiques) mais par son intérêt pour notre mariage. En effet, alors que nous mettions du temps à choisir, Clémentine m’a appelée pour savoir si nous nous étions décidés dans le choix de notre photographe. Et c’est ce qui a fait pencher la balance de son côté. Cela peut vous paraître un peu bébête, mais je l’ai sentie intéressée.

Donc notre choix s’est porté sur Lili Rose Production J’ai eu un très bon feeling avec Clémentine au téléphone lors de notre premier entretien. Elle souhaitait avoir plus de détails sur ce que nous cherchions, voulions afin d’établir au mieux le devis, qu’elle laisse ouvert pour d’éventuels changements qui pourraient survenir d’ici là. Et lors de notre deuxième conversation (pour avoir des nouvelles) elle a été compréhensive et patiente.

Nous nous réjouissons donc de la rencontrer ainsi que toute l’équipe pour mettre le projet à plat.

Quelques photographes que nous avions retenus : Samonot PhotographyL’instant d’une pose / Anastasia Dutova / Kevin Manand / TLookHappy Days 

Mairie : Le mariage civil

a1bc92_c4f5b4967a2c4fc98d053f90082c73d7-mv2Logiquement et d’après la loi du mariage, le mariage civil doit se faire dans la commune d’habitation de l’un des deux fiancés.

Sachez toutefois que cela n’est pas forcément une obligation. Vous pouvez vous marier dans la commune de votre choix en faisant une simple demande à la mairie de votre commune.

Au départ, nous souhaitions nous marier dans notre commune. Nous avons donc appelé la mairie pour bloquer la date. SURPRISE ! Cela n’est pas possible, c’est soit minimum 10 jours avant, soit maximum 3 mois avant.

Quelle horreur !

Je me voyais déjà appeler 3 mois avant et qu’on me dise que la date n’était pas disponible. Je fais quoi moi ?

Du coup, comme la réception se fera sur Vevey (voir article ici), nous avons décidé de le faire la bas. Nous avons donc appeler la Mairie de Vevey, afin de connaitre la procédure.

Elle nous a donc rassuré en nous disant que cela était tout à fait possible, que nous aurions qu’à commencer la procédure à Genève et la finaliser à Vevey. Nous sommes soulagés, mais qu’à moitié. Qu’en est-il du blocage de la date du mariage? Appelez-nous un an jour pour jour avant la date J et nous bloquerons votre date. Oh JOIE ! De suite, pour ne pas oublier ce petit détail, j’ai noté dans mon agenda 30 juin : APPELER MAIRIE VEVEY!!!!!!

N’hésitez pas à regarder dans la commune de votre réception, cela pourrait être plus simple.

P.S: 30.06.2017, nous avons appelé la mairie, la date n’est pas disponible car ils ne font pas de mariage le 5ème samedi du mois. Nous bloquons donc le 23.06.2018 à 15h30

Contrat de mariage : Régime Matrimonial

contrat mariage

Le contrat de mariage est un sujet délicat, voire effrayant. Mais il ne faut pas avoir peur d’en parler, cela fait partie du mariage, de votre vie à deux. Il est vrai que penser à la séparation alors qu’on est pas encore marié est assez déroutant, mais une fois le « problème » réglé, vous aurez un stress en moins.

 C’est quoi ?

Qu’est-ce que le contrat de mariage ? Le contrat de mariage permet au couple de préparer les dispositions de son régime matrimonial. Ce document n’est pas obligatoire, mais il est utile pour fixer les règles de gestion du patrimoine à deux, et de prévoir ce qui se passe au moment de la dissolution du mariage.

En faire un ?

Cela n’est pas une obligation. Toutefois, si vous voulez vous protégez lors d’un éventuel divorce ou décès, il est préférable d’en faire un. Par « défaut » en Suisse, si vous n’en faite pas, vous êtes sous le régime matrimonial « participation aux acquêts« .

Lequel ?

Il existe 3 régimes matrimoniaux, en Suisse.

 – La participation aux acquêts :

Dans le régime de la participation aux acquêts, les époux ont en principe des patrimoines séparés. Toutefois, au moment de la dissolution du régime matrimonial, en particulier en cas de décès ou de divorce, les économies faites pendant le mariage sont additionnées, puis partagées par moitié entre eux.

– La communauté de biens :

Le régime de la communauté de biens comprend trois catégories de biens: ceux de l’épouse, ceux de l’époux et ceux qui appartiennent à tous les deux. Ces derniers, appelés biens communs, sont déterminés dans un contrat de mariage. En cas de dissolution du régime, ils sont divisés entre les époux.

– La séparation de biens :

Dans le régime de la séparation de biens, il n’y a pas de biens communs. Chaque conjoint conserve la propriété de tous ses biens pendant le mariage et lors de sa dissolution. Ce régime matrimonial doit également être prévu par contrat de mariage.

Comme la plupart d’entre vous, je pense, j’avais peur de poser la question à mon homme, peur de sa réaction. Mais finalement, je me suis lancée car je ne voulais pas être en communauté de biens. Ce n’est pas que je ne veux pas partager, mais c’est un homme qui avant même d’être adulte avait des dettes, est aux poursuites. Et je ne voulais pas, après notre mariage, que ces dettes passées et futures me soient imputées. Il fallait donc que je lui en parle. C’est chose faite et il a été très compréhensible. Nous ne ferons pas de contrat de mariage car la participation aux acquêts nous convient parfaitement.

C’est peut-être un moment désagréable à passer, mais je pense qu’il est primordiale d’en parler pour éviter les mauvaises surprises plus tard.

 

source : mariage.ch

Comment bien choisir son témoin ?

témoin

C’est toujours un moment délicat le choix du témoin. Qui vais-je prendre ? Si je la choisis elle, sera-t-elle à la hauteur ?

Pour ma part, je n’ai pas eu à chercher bien loin. Lorsque j’avais 10 ans, avec ma meilleure amie, nous avions décidé que nous serions les demoiselles d’honneur et témoin ainsi que la marraine du premier bébé.

En 2007, elle s’est mariée, je suis donc devenue sa demoiselle d’honneur et son témoin et à la fin de la même année, je suis devenue la marraine de son fils.

Durant son mariage, j’ai eu plusieurs casquettes, en plus de témoin, j’ai été chauffeur, porte-manteau, distributrice de rubans… mais c’était mon rôle et je l’ai joué avec plaisir.

Aujourd’hui c’est mon tour et dès que je lui dis que je me mariais, elle m’a posé pleins de questions afin de pouvoir jouer son rôle et j’ai trouvé ça très touchant.

Je ne vais pas lui imposer de robe de demoiselle d’honneur car ce rôle, elle ne l’aura pas car nous ne faisons pas de mariage religieux. Je sais qu’elle n’arrive pas à parler en public, alors, je ne l’oblige pas à faire un discours devant l’assemblée, mais elle m’a dit qu’elle prévoyait quand même de m’écrire un petit mot qu’elle me remettra lors du mariage.

Dès l’annonce, elle est présente, me conseils, me rassure. Elle est simplement là quand j’ai besoin et c’est, pour moi, le rôle du témoin.

J’ai eu de la chance, car je n’ai pas eu à chercher. En revanche, mon homme qui pensait aussi avoir trouver facilement à du changer car au départ son pote était ravi, touché qu’il soit choisi pour partager ce moment avec lui. Mais au bout de plusieurs mois sans nouvelle et malgré ses appels restés sans réponse, mon homme a décidé de changer et il a pris une amie. J’espère de tout cœur qu’elle sera là pour lui comme la mienne est là pour moi.

Un conseil : Lorsque vous réfléchissez à votre témoin, demandez-vous « est-ce qu’il sera présent à tout moment ? » Et je pense que si vous répondez oui, le choix est fait !